• If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • You already know Dokkio is an AI-powered assistant to organize & manage your digital files & messages. Very soon, Dokkio will support Outlook as well as One Drive. Check it out today!

View
 

EduCampParisAvril2010

This version was saved 14 years, 1 month ago View current version     Page history
Saved by olivier421@...
on April 19, 2010 at 11:13:42 am
 

 

 

EduCamp - Jeudi 15 avril

Jeudi 15 avril, de 17h30 à 19h30 - Restitution le 16 avril, à partir de 09h30 / A la Cité des Sciences

 

Suite à la soirée "Génération Solidaire : réinventons, entreprenons" du 4 février, nous voulions vous proposer de repenser l'éducation. Dans le cadre des Assises Nationales de l'Education et de la Formation Numérique*, avec Capdigital et la Cité des Sciences, nous sommes heureux de vous inviter à l'EduCamp : "Quand les étudiants prennent le pouvoir par les technologies".

 

Réimaginer l’éducation, l’acquisition et le partage de connaissances, avec les étudiants au centre de la dynamique pédagogique. Comment mobiliser l’intelligence collective des lieux du savoir, par ceux même qui viennent apprendre ? En quoi (et surtout comment !) les technologies de l’information peuvent-elle devenir un catalyseur pour échanger et nourrir les savoirs ? Comment le corps enseignant peut-il animer, encadrer, améliorer ces dispositifs ? Comment l'interaction sur les campus, qui pourrait-être décuplée par des outils numériques, peut renforcer la capacité d'innovation des étudiants ? Comment mettre à profit les savoirs acquis et intégrer une démarche de recherche et d'acquisition de nouveaux savoirs dans des démarches d'entrepreunariat social initiées dans des campus?

 

Echangeons constructivement, et avec créativité, sur ces sujets. Format : barcamp = pas de spectateur, tous acteurs !

 

Inscription pour networker sur facebook : http://www.facebook.com/event.php?eid=102891199750297&ref=ts

Inscription pour co-construire sur notre wiki : http://barcamp.org/EduCampParisAvril2010

 

A propos des Assises Nationales de l'Education et de la Formation Numérique : http://digitallyours.fr/assises-de-la-communaute-education-et-formation-numerique-de-cap-digital

A propos de la soirée "Génération Solidaire : réinventons, entreprenons" :http://www.danonecommunities.com/generationsolidairemerci

A propos des EduCamps (source : http://educamp.pbworks.com) EduCamp is a BarCamp about education in the most general sense. Here we can share our ideas about education and learning, expose each other to the ideas we've discovered, and ponder about what the future of formal and informal education should be like as a more integrated part of everybody's lives.

Remember, at a BarCamp, everybody participates! That means the attendees are the presenters and the audience. If you aren't going to present, you can organize a discussion or publish notes from a talk. We really want you to find a way to contribute, so here's a handy HowToContribute guide.


Idées de thème d'atelier :

 

Si la réflexion sera ouverte sur l'éducation dans nos pays, il sera aussi intéressant pour ceux qui le souhaite de partir de mise  en  situation  concrète proche des besoins à l'échelle de la planète lié au social business, par exemple :        

- Si le Pr.Yunus, Prix Nobel de la paix pour le micro-crédit devait construire une université au Bangladesh, comment fonctionnerait-elle ? Comment ses étudiants pourraient à accéder aux connaissances éparpillées sur leweb, interagir avec des étudiants partageant les mêmes centres d'intérêt à l'autre bout de la planète et développer des technologies utiles pour leurs villages d'origine ?

- Quelles technologies pourrait-on déployer pour stimuler les échanges entre les 40 000 étudiants boursiers qu'il a aidé, qui ont eu accès à l'éducation grâce à l'amélioration du niveau de vie de leurs  parents par le micro-crédit ?

- Quel type d'éducation à la santé devrait-on mettre en place dans les campagnes du Bangladesh, où un enfant sur deux souffre de malnutrition ?

 

Autres thèmes (à compléter et modifier, même avant le 15 avril) :

- La diffusion des savoirs

- L'interdisciplinarité et la fertilisation croisée

- Et si nous avions le droit de copier ? Ou comment repenser le partage et l'appropriation des savoirs à partir d'exercice de copier/coller intelligent...  via @Oliv20

- Bookcrossing et réseaux sociaux dans les bibliothèques. Ou comment construire des social graph entre lecteurs... via @Oliv20

- Interopérabilité des communautés d'apprenants au niveau international. Quelles instpirations tirer des modèles de réseaux internationaux de FabLab, HackLab, LearningCenter,

- Logiciels, formats et protocoles ouverts pour construire l'éducation numérique. Comment permettre a des ressources et des contenus d'être distribués, indépendant et interopérable ?

- Comment permettre à une génération qui n'a pas accès aux postes de décisions, de décider ? quels formats de politiques publiques permettra l'emergence des nouvelles formes d'apprentissage par les apprenants ?

- Comment développer de l'innovation dans les processus pédagogiques et l'éducation en partant du cas d'enfants ou de jeunes ayant des particularités fortes comme un handicap ? le cas particulier n'est il pas celui qui permet de repenser un modèle avec des contraintes fortes, motrices à l'innovation, pour finalement nourrir le cas général ?

 


Zeitgeist (ou nuage de tags) des idées partagées lors de l'EduCamp

 


Outputs des sprints de l'EduCamp

 

1) Auto-entretien de communauté apprenante

2) Développer des modes de copies et de triches intelligents

3) La formation tout au long de la vie

4) Le P2P learning

5) L’interdisciplinarité et la diffusion des savoirs

 

1) les communautés "auto-apprenantes"

 

Notre discussion a porté sur l'organisation de communautés auto-gérées capables de générer leur propre apprentissage : nous avons exploré plusieurs pistes centrées sur cette problématique et proposant des outils pouvant être utiles pour gérer ces communautés.

  • Nous avons ainsi longuement parlé de l'organisation d'un réseau social, basé sur une hiérarchie des participants en fonction de leurs capacités d'aide aux autres étudiants, et qui permettrait une capitalisation de l'information générale.
  • Nous avons aussi discuté sur l'émergence de projets, et les cadres la favorisant, en insistant notamment sur la nécessité de laisser une grande marge de liberté aux participants pour faire naitre des idées nouvelles.
  • Enfin, nous nous sommes penchés sur les problèmes d'interface et sur le fait que les outils informatiques, et sur les moyens qui pourraient être mis en place pour favoriser l'insertion des gens "dans" l'information, ce qui aiderait à l'établissement de liens entre les participants.

De ces discussions sur différents thèmes, ressort un point central, qui fut souvent abordé : celui de la mise en place d'outils multi-tâches, et de critères multliples. Dans les réseaux sociaux notamment, nous avons insisté sur l'importance de mettre ne place une hiérarchie sur plusieurs critères différents, valorisant des capacités différentes. Dans le même registre, nous avons également souligné l'importance de confronter des communautés opposés, que ce soit sur des réseaux sociaux, ou dans le cadre de l'élaboration d'un projet.

 

 

 

2) Pour que les étudiants copient mieux et plus !

Démarche :

Pou structurer notre « sprint », nous avons décidé de le courir en étapes définies, par nous, depuis le début.  Nous avons pris 5 minutes à partager ce dont nous avions envie et pas envie à l’issue de cette session. En sont ressorties les 4 étapes suivantes :

Etape 1 : Dire « Je » ou partir d’expérience personnelle et concrète de la copie

Je copie pour :

  •  Retenir,
  • Prendre conscience
  • Passer un examen
  • Gagner du temps, aller plus vite à la VA
  • Souci d’efficacité
  • Pas réinventer le monde à chaque fois
  • Rentabilité
  • Etre populaire (copier et laisser copier)
  • Faire mieux que je ne serais capable de faire moi-même
  • Mettre à jour
  • Propager (exemple : les RT sur twitter)
  • Je laisse copier pour améliorer leur travail
  • Pas envie de perdre du temps
  • Parce que je « peux » le faire « massivement » (avec le digital)
  • Pour me moquer

Etape 2 : identifier/thématiser les raisons pour lesquelles on copie

  •  appropriation naturelle
  • arbitrage en faveur du court terme
  • capitalisation
  • filtrage
  • equilibre social
  • pas assez confiance en soi
  • propager

Etape 3 : préciser les conditions pour lesquelles le fait de copier/tricher serait positif ou négatif

  • dissocier ce qui relève de la fin et du moyen ; quelle est la finalité du fait de copier ?
  • le faire de manière ouverte et transparente (ex. : le dire et citer ses sources)

Etape 4 : identifier des actions concrètes et activables dès lundi matin, en faveur d’une copie plus intelligente et plus répandue

  • au début d’un cours, donner les règles d’une copie intelligente
  • rédiger une déclaration du droit universelle à la copie > question de la privatisation des savoirs ?
  • Donner des cours pour apprendre à copier intelligemment
  • Améliorer la copie en rajoutant des éléments : au hasard / d’autres natures / meta-data (comme de la documentation).

Question en suspens : quid de copier les codes de conduite, l’attitude d’une personne… le mimétisme ?

 

2) Groupe copier/tricher

 

Nous avons commencé par discuter la notion de transgression, notamment en ce qu'elle peut apparaître comme source de motivation.

  • Dès lors, un système où l'interdiction est savamment gérée pourrait faire office de catalyseur pour la créativité. En un mot, elle devient "liberté" dans un cadre adapté. Ce dernier doit faire la part belle aux 'défis', et provoquer l'inventivité par ce biais. En ce sens, un tel système éducatif serait certainement plus proche des considérations de découverte et de recherche que l'on peut rencontrer dans les endroits d'innovation.
  • Le dialogue s'est ensuite poursuivi par diverses considérations. L'une concernait la nécessité d'un équilibre entre individus 'innovants' et contributeurs plus 'conventionnel' afin de conserver une structure sociale adaptée à la culture et au contexte du pays/de l'institution/etc.
  • S'en est suivi une remarque à propos des possibilités d'expérimentation des structures d'enseignement qui fonctionnent dans différents pays, et ce afin d'en tirer les préceptes et de les adapter.

 

3) Quelques mots sur l'atelier "diffusion des savoirs":

  • On est tombé d'accord sur le fait que  cette diffusion était une recherche d'une liberté, d'une curiosité naturelle que l'on trouve chez l'enfant mais qui est perdue avec l'âge à cause de facteurs naturels ou personnels ou d'environnement.
  • Le papillonage d'une discipline à l'autre ne peut être efficace qui s'il existe un sole solide de connaissances chez chaque l'individu: cela permet un échange fécond (de personne physique à personne physique ou sur internet via des réseaux sociaux) et surtout une communication sur les connaissances optimales (sans cela, on cloisonne les disciplines et on n'éveille pas la curiosité nécessaire à la multidisciplinarité).
  • Enfin, le multidisciplinarité ne se proclame pas, n'est aps une matière scolaire : elle procédè de la curiosité qu'il faut éveiller et entretenir tout au long du cursus, tout en gardant des axes forts dans ce cursus pour éviter de former des jeunes aux connaissances éclectiques mais superficielles.

 

 

4) "Rôle des technologies dans l'apprentissage tout au long de la vie".

 

Les technologies ont plusieurs rôles à jouer dans l'apprentissage tout au long de la vie.

  • Décomplexer l'apprentissage : En permettant la mise en place de pédagogie ludique notamment en grâce au serious gaming qui immerge l'apprenant en le mettant dans des situations pratiques lui permettant d'apprendre par l'erreur et le test, et qui le stimule grâce à la compétition
  • Améliorer et dynamiser l'apprentissage informel : une grande partie de l'apprentissage se fait de manière informel pendant le travail, entre collègues. Les réseaux sociaux ont l'avantage de dynamiser cette échange de savoir. Ils permettent de créer des communauté de pratiques, d'identifier les personnes disposant d'expertises qui m'intéresse ou qui intéresse ma société et finalement de consigner au même endroit un savoir collectifs.
  • Gérer son plan de développement personnel : répertorier ses compétences et savoir-faire grâce un e-portfolio que l'on conserve tout au long de la vie et utiliser les nouvelles technologies pour se construire un plan de développement personnel permettant à tout un chacun de consigner les savoirs qu'il aimerai acquérir. Cette "espace d'apprentissage" me permettrai de suivre mon évolution et celle de mes projets personnels. Connaître mes points fort et mes points faibles afin de les améliorer.

 

5) P2P Sharing comment rendre ça efficace - apprendre c'est enseigner

 

  • Les moteurs : effet d'entrainement, liberté complète, amorçage de la démarche, transition de la consommation à la production grace au rééquilibrage des réponses (baton) et au dynamiques d'égo social, eviter que trop d'effort pour avoir l'info désirée (évaluation communautaire, système libre autorégulé), importance de visualistions novatrices et apportant réellement un plus pédagogique (cartes géoloc multicouches avec infos sociaqles imbriquées etc)
  • Susciter la participation :curiosité (nouveauté), reconnaissance communautaire, équilibre différence / resemblance des contacts sociaux pour susciter identification et apport de nouveauté, audience
  • importance de la participation pour la vie du système mais aussi pour l'apprentissage : l'explication et l'entraide permet une meilleure compréhension et mémorisation (cf expérience de SUgata mitra)

 

 

 


Inscriptions : 


Prénom Nom
Email
Organisation/Ecole/Université
3 tags pour se décrire
Twitter
Blog / Site
Intérêt particulier pour 
1
Olivier Maurel
olivier2point0 [At] gmail.com
danone.communities
social business, social media, social change
@oliv20
http://www.danonecommunities.com
fertilication croisée, open currencies, interactivité in situ, théorie des jeux

Brice Gaillard 

brice.gaillard

[AT] beebac.com 

Beechannels / Beebac 

socialschool,

education,

social media 

@hibrice  http://www.beebac.com  Agire pour apprendre autrement, l'innovation dans l'education, social media 
 & gaming
éducatif
Cédric Ringenbach  cedric . ringenbach (a) gmail point com  Carbone B.I.  Vulgarisation, Sensibilisation, e-learning  @cedringen  http://cedric.ringenbach.com   consolider et améliorer le réseau neuronal qu'est le Web 2.0 
4
Simon Houriez
s.houriez (a) signesdesens.org
Signes de sens

accessibilité

éducation

NTIC

  www.signesdesens.org
la différence comme moteur à l'innovation
               
               
               
               

 

 


Thèmes d'inspitation :